Mobilier pour enfant : le meilleur du mobilier design est sur shopdezign.com

ShopDeZign, site de mobilier design en ligne inspiré par le mobilier de designers du 20e siècle, propose un univers entièrement dédié à la décoration et l’aménagement des chambres pour enfants pour créer des espaces moderne, tendance et faciles à vivre. Chaises, tabourets, tables, fauteuils… les parents amoureux de meuble design et d’ambiance scandinave peuvent trouver sur shopdezign.com des petits meubles contemporains et pratiques pour les petits garçons et les petites filles. Prônant le nordic way of life, le mobilier design enfant, fonctionnel et beau, présente tous les éléments qui ont fait le succès des modèles pour adultes.

Mobilier design enfant d’inspiration

Proposés dans une grande variété de coloris et de finitions (bois, métal, pieds, balancier…) qui offrent de nombreuses possibilités de combinaisons, les chaises pour enfants design et actuelles se dépareillent à volonté et s’intègrent aisément dans tous les intérieurs, quels que soient l’ambiance et le style de la pièce. Chaises DSR, rocking-chairs RAR, fauteuil DAR, fauteuil DAW, chaise Éléphant… toutes les plastic chairs enfant design d’inspiration Charles Eames exposent leurs lignes sobres et épurées, et vos enfants apprécieront le confort optimal des coques moulées en polypropylène, enveloppantes et totalement ergonomiques. Les petites chaises seront idéalement associées aux tables enfant DSR. Dans ce monde d’inspiration, tout est possible.

Chambre enfant design sur shopdezign

Les lots tables et chaises pour enfant vous permettront de composer rapidement un ensemble pour les activités récréatives et scolaires de vos enfants. Notre sélection mixe avec beaucoup de réussite les chaises Panton d’inspiration Verner Panton avec la table enfant DSW pour créer un bureau enfant design, original et dans l’air du temps. Un ensemble tout en séduction qui illustre parfaitement l’esprit du mobilier vintage et rétro, parfait pour relooker rapidement et avec style vos chambres d’enfants. Très léger, tout le mobilier se fera nomade au gré de vos besoins et de vos envies et pourra vous accompagner dans d’autres pièces de la maison. Il pourra même être utilisé en mobilier de jardin enfant, pour profiter des beaux jours côté terrasse. Notre collection de mobilier scandinave pour enfant vous permettra également de sensibiliser les plus petits au design de mobilier.

Une rentrée avec le sourire, avec les bijoux d’ambre

Une rentrée avec le sourire, avec les bijoux d’ambre

La saison estivale s’achève… Encore une fois, cet été est passé à vive allure, le temps est donc venu de ranger les valises de vacances, les maillots de bain des enfants, pour replonger, d’ici quelques jours dans le quotidien et accompagner vos enfants sur le chemin de l’école. Et si vous placiez un bracelet d’ambre, un collier d’ambre autour du cou, du poignet de votre enfant, pour une rentrée détendue, qui ne manque assurément pas de style…

La rentrée des classes, un moment stressant pour votre enfant

Qu’il s’agisse de la première rentrée des classes en maternelle pour votre petit bout ou qu’il lui faille retrouver le chemin d’une école déjà fréquentée l’année dernière, le mois de septembre semble être une période bien particulière dans le calendrier annuel, si bien que vos enfants nécessitent de pouvoir bénéficier de toute votre attention…

Le jour de la rentrée des classes, il faut souvent découvrir une nouvelle institutrice, des camarades dont les visages ne sont pas familiers, un nouvel emploi du temps, de nouvelles habitudes… Les jours et les semaines suivants, il faudra se plier à un rythme précis, se lever chaque matin, faire ses devoirs, appréhender le programme de cette nouvelle année scolaire et également, trouver sa place au sein d’une nouvelle classe, autant de raison d’être stressé…

Des bijoux d’ambre pour retourner à l’école

Faut-il encore réellement présenter les différentes vertus et autres bienfaits des bijoux d’ambres, d’un collier ambre et améthyste ou autres pierres bien-être ? Qu’il s’agisse d’apaiser des adultes ou des enfants, leurs effets ne sont désormais plus à démontrer… Des bienfaits qui semblent tout à fait appréciables pour la période de la rentrée des classes.

En déposant à son poignet ou à son cou, un bijou de pierre,  vous apportez la perspective d’une journée détendue à votre enfant, quand il pourra également disposer d’un accessoire mode à part entière. Une petite fille, une adolescente reprendra le chemin de l’école avec plaisir, un bracelet d’ambre autour du poignet, un bracelet composé de jolies perles, quand un petit garçon pourra glisser sous son pull, un collier ambre et turquoise dont il ressentira les bienfaits.

La rentrée sera douce…

Souvenirs, souvenirs

 

Qui dit vacances dit souvent au moins un passage chez les grands parents durant quelques jours.

Et dans le grenier des grands-parents, on trouve souvent de vrais petits trésors : des livres et des jouets qui nous appartenaient quand on était enfants et qui, le plus souvent, n’ont pas pris une ride, eux 😉

Le genre de choses que l’on avait un peu oublié et qui nous fait très vite l’effet de la petite madeleine de Proust.

Et quoi de plus jouissif que de revivre notre enfance à travers celle de nos enfants à nous ?

Alors, on se met à leur raconter marmousetpetit tom et émilie en guettant leurs réactions et, pour les plus grands, on leur propose de partir à la conquête des heïdi et de son grand-père bougon mais si bon dans le fond …

Et quand j’ai découvert que ma collection de schtroumpfs était intacte, j’avoue que j’en aurais bien versé une petite larme d’émotion !

Et puis quel plaisir le soir de jouer toutes générations confondues aux jeux de société comme la bonne paye, avec (ou sans) les enfants.

Et qui a rajeuni de 30 ans pendant ses vacances ?

DIY : leçon de teinture

Sur Kitty Craft, on aime la couleur : hors de question de se contenter de t-shirts et bodies de bébé tout blancs, vivent le bleu pétrole, le jaune moutarde, le vert anis grâce à la teinture pour tissu !

Pour celles qui hésiteraient à se lancer (peur de flinguer votre machine à laver ?),  la solution c’est de bien respecter le mode d’emploi fourni avec la teinture, car sans cela on risque de rater sa teinture et d’abîmer le linge que l’on lavera après. Donc on met bien les 500g de sel dans le tambour, on mouille bien son linge avant de le teindre, et une fois la teinture finie on fait une machine avec les articles teints et un vieux chiffon pour absorber l’excédent de couleur.

A savoir : La teinture prend mieux sur les matières naturelles comme le coton, et est souvent inefficace sur les matières synthétiques. La plupart des coutures et surpiqûres de vêtements étant réalisées en fil polyester, elles resteront blanches après teinture ; donc s’il y a beaucoup de coutures visibles, mieux vaut teindre avec des couleurs claires !

On peut obtenir d’autres couleurs en mélangeant les teintures, le résultat est souvent hasardeux car la teinture ne prendra pas de la même façon selon le type de vêtement, mais on peut avoir de bonnes surprises… Bref il ne faut pas hésiter à expérimenter !

{ 01 } la compote de pomme d’Encre Violette : teintures n°2, 21 et 53 de chez Dylon
{ 02 } Un jaune moutarde : 1 dose beige + 1 dose tournesol de chez Dylon (variante de Célinette : 1 dose Yellow + 1 dose Cappuccino de la marque Idéal)
{ 03 } Un orange flashy par Lol’Addict avec une capsule Dylon n°39 Tangerine , en mettant 50g de tissu en plus des 250 g
{ 04 } Rose corail de chez Idéal (en mettant plus de tissu pour éclaircir la couleur)
{ 05 } Couleur rouille de la Quiche : 1 portion de kaki + ½ portion de rouge + ½ portion de jaune de chez Idéal
{ 06 } Couleur anis de la Quiche : 1 portion de jaune tournesol + 1 pointe de vert olive + 1 pointe de gris antique de chez Dylon
{ 07 } Bleu pétrole de chez Idéal
{ 08 } Gris de chez Idéal (en mettant plus de tissu pour éclaircir la couleur)

Alors, prêts à se lancer ?

La jalousie entre frères et soeurs

L’arrivée d’un autre enfant dans la famille constitue bien souvent une des premières et principales sources de jalousie entre frères et soeurs. Nous qui rêvions d’une famille unie et sereine avec des enfants qui s’entendent comme larrons en foire, on réalise très vite que l’on est bien loin de ça.

Issu du même ventre, le petit frère ou la petite soeur apparaît à la fois comme un double et comme un être très différent, concurrent. Pas facile pour un enfant de partager son papa et sa maman avec un petit qui vient se taper l’incruste et monopoliser ceux qui n’avaient que d’yeux pour leur premier né.

« Maman, pourquoi tu préfères mon petit frère ?« , « Et pourquoi, lui, il a le droit de regarder la télé le soir et pas moi ? » pour conclure par l’inévitable  » De toute façon, c’est le préféré, c’est votre chouchou à papa et à toi !« .

Les liens qui tissent la fratrie se composent de complicité, d’amour mais aussi de beaucoup de rivalité et de jalousie et tout cela est intimement mêlé. Le psychanalyste Marcel Rufo définit ainsi la jalousie dans la fratrie comme une « maladie d’amour ».

Amour peut-être ! Mais subir les crises des enfants entre eux au quotidien se révèle difficile à supporter nerveusement pour les parents.

Pour faire face aux crises de jalousie, Marcel Rufo conseille aux parents de dire « on a compris que tu es jaloux » et d’avoir des temps affectifs pour chacun et de manière unique.

Le fameux « je vous aime de la même façon » censé remettre définitivement les pendules à l’heure est souvent peu compréhensible pour les enfants et contraire à la réalité : on n’aime pas ses enfants de la même façon et heureusement ! On s’en occupe différemment pour s’adapter à leur personnalité, à leurs attentes, à leurs besoins. Aimer différemment, ce n’est pas aimer plus ou moins, c’est aimer plus juste, au plus près de son enfant. Il s’agit ainsi de lui donner confiance en lui et en ses capacités.

Mais pour les enfants, la jalousie, ça a du bon ? La jalousie se révèle être plutôt saine en fin de compte. Elle permet aux enfants de s’individualiser, de se construire et de se socialiser. D’après nombre de pédopsychiatres, chaque enfant s’autonomise grâce à la jalousie. En se chamaillant, les enfants testent leurs limites, s’endurcissent et surtout font le deuil de la toute-puissance de l’enfant roi en intégrant ce qu’est réellement l’altérité.

Bien sûr, la jalousie peut se révéler néfaste si elle est à l’origine de souffrance et d’isolement pour l’enfant pour qui la « compétition » avec les frères et soeurs se révèle compliquée à vivre et qui peut se sentir aussi « mal aimé » par ses parents. Ainsi, certaines rivalités d’enfants perdurent et se retrouvent de façon très présentes et pesantes dans certaines familles, pourtant les enfants devenus adultes. Apparaissent alors au grand jour des rivalités enfouies.

Aux parents de veiller à rassurer leurs enfants de leur amour envers eux.

enfants

Et pour approfondir la question, quelques lectures :
Pour les adultes :
Frères et sœurs, une maladie d’amour, Marcel Rufo, Lgf
Relations frères-sœurs,  du conflit à la rencontre, Catherine Dumonteil-Kremer, Jouvence
Jalousies et rivalités entre frères et soeurs, Adèle Faber et Elaine Mazlish, Stock

Pour les enfants :
Jaloux, pas jaloux, Catherine Dolto, Gallimard jeunesse
Max est jaloux, Dominique de Saint Mars et Serge Bloch, Calligram
Jaloux comme un doudou, Pénélope Jossen, Ecole des loisirs

Photo by Ashton Bingham on Unsplash

DIY : recycler ses petits bouts de Crayola

Vue la consommation effrénée de Crayola de votre artiste en herbe, vous vous demandez ce qu’il en fait (il les bouffe ou quoi ?)
(A vrai dire, le mien, oui)….
Sans parler de ces micro-bouts incrustés entre les lattes du parquet…

La solution : re-cy-cler !

Le matériel :

– des bouts de Crayola (ou autres craies du type pastel gras)
– des moules à petits gâteaux en silicone

Les explications :

{ 01 } Préchauffer le four à environ 50°. Rassembler les morceaux de Crayola, même les petits.

{ 02 } Remplir les moules en silicone de petits morceaux de Crayola, soit une seule couleur par moule, soit en mélangeant les couleurs pour un effet aléatoire.

{ 03 } Mettre au four, le temps que les Crayola aient totalement fondu (environ 10 minutes, mais mieux vaut surveiller, histoire que cela ne se transforme pas en geiser multicolore dans votre four). Sortir les moules du four, laisser refroidir.

{ 04 } Quand les craies se seront bien solidifiées, les démouler, et laisser votre mini Picasso s’exprimer !

Astuce :

Encore plus rigolo, utilisez des moules avec des formes différentes : animaux, fleurs, étoiles, cœurs …

London with kids – Part 2

 

London with kids

{ 01 } Borough Market, le plus ancien marché alimentaire de Londres.
Des pies, des carrot cakes, des cheese cakes, des soupes, des jus de fruit, tout ce qu’il faut pour déjeuner sur le pouce. Et puis bon, Jamie Oliver y fait ses courses ! Un endroit très animé qu’il faut voir. Et juste à côté : l’impressionnante fromagerie Neal’s Yard Dairy.
London Bridge SE1

{ 02 } Byron, pour manger un super bon burger bio avec des frites (ou pas).
Un endroit très children friendly où on se sent tout de suite à l’aise. Et pour faire patienter les enfants pendant la commande, de très chouettes coloriages.
33-35 Wellington Street

{ 03 } The Breakfast Club, the place to be !
On peut y boire un verre le soir, même si le meilleur moment reste le brunch où l’on sert des eggs benedict, des pancakes, du porridge et un délicieux smoothie.
Et puis la déco est très chouette. Rétro à souhait ! Et si vous voyez un frigo smeg, vous pouvez même essayer d’entrer à l’intérieur et vous serez surpris 😉
Petit conseil : on évite le week-end (trop de monde).
12-16 Artillery Lane, E1 7LS

{ 04 } London M&M’s World, incredible !
Le plus grand magasin de bonbons du monde !!! Une surface de plus de 3250 m². Des M&M’s déclinés sous toutes leurs formes. De quoi en avoir le tournis. Attention tout de même : les prix ne sont pas donnés donnés …
Leicester Square

Alors, Londres avec les kids, ça vous tente ?

London with kids – Part 1

London with kids

{ 01 } Hamleys, l’un des plus grands marchands de jouets.
Des jeux et des jouets par milliers sur 7 étages et des démonstrations à tous les rayons.
Et autant dire que pendant la période de Noël, c’est la folie ! Et puis, on n’est pas très loin de chez Liberty 😉
188-196 Regent Street

{ 02} London Zoo
En plus d’une très chouette collection d’animaux en tous genres, l’endroit est vraiment conçu pour les enfants : aires de jeux, explications pédagogiques, circuit très ludique …
Un très chouette bassin à pingouins notamment
Le bémol : les prix !
Outer Circle NW1

{ 03} London Transport Museum
Les enfants ont beaucoup aimé : monter dans un vieux train, un bus à impériale et même conduire une rame de métro !
Un musée très ludique pour découvrir l’histoire des transports londoniens. Installé dans l’ancienne halle aux fleurs en plein coeur de Covent Garden.
Covent Garden Piazza WC2

{ 04} Courtauld Gallery à la Somerset House
Un fonds impressionnant rassemblé par l’industriel Samuel Courtauld : des toiles impressionnistes et postimpressionnistes : Pissaro, Manet, Gauguin, Van Gogh, Modigliani … et une Trinité de Boticelli, des gouaches de Rouault et des toiles de Turner.
Et les enfants dans tout ça ? Je vous sens dubitatives … Et bien, ils ont apprécié (surtout Basile qui voulait poser en dessous de chaque toile). Et  comme le musée est de taille modeste, c’était vraiment parfait pour eux.
Le bon plan : gratuit le lundi.
Strand WC2

{ 05 } Natural History Museum
Un hall d’entrée spectaculaire qui donne le ton de ce qui va suivre.
La galerie des dinosaures. Basile et Gustave (et leur petit copain anglais) ont été très impressionnés, notamment par le t-rex plus vrai que nature. Même moi, je dois avouer que je n’étais pas très rassurée (de vieux souvenirs de Jurassic Park).
Entrée gratuite.
Cromwell Rd. SW7

Et à tout cela, on ajoute les magnifiques parcs londoniens dans lesquels les enfants pouvaient courir, crier et s’amuser avec les écureuils.

Organiser un baptême

Organiser un baptême c’est un peu comme organiser un anniversaire, avec quelques invités en plus car il n’y a pas que les enfants… Puis quelques plats en plus puisque ce n’est pas un simple goûter.
Bon OK ce n’est pas vraiment comme un anniversaire, c’est un peu plus compliqué 🙂
Alors à la demande générale sur mon blog, je vais essayer de vous aider à organiser un beau et bon baptême en vous donnant quelques adresses.

Il parait qu’avoir un thème c’est mieux… Alors je suis partie sur des tons roses et rouges avec une touche vintage.

LA DÉCO

{ 01 } Les pompons en papier de soie : C’est assez facile à réaliser. Il suffit d’acheter quelques feuilles de papier de soie dans des magasins type BHV (en rouleau), ou sinon ici (feuilles prédécoupés c’est encore mieux), il vous faudra entre 8 et 12 feuilles environ pour un pompon (de différentes tailles si vous voulez des pompons de tailles différentes) et suivre le tuto ici, réalisé par Un beau jour.

{ 02 } Les petites fleurs de décoration de verre : Facile aussi, toujours avec du papier de soie, j’ai trouvé le tuto ici.

{ 03 } Les petits bocaux : Je ne voulais pas de dragées, mais mettre à la place quelque chose de plus gai et que tout le monde aime. J’avais d’abord songé aux M&M’s personnalisés, mais je voulais plusieurs couleurs et plusieurs goûts, alors j’ai fait un mix de plein de bonbons que j’ai mis dans un mini bocal trouvé chez Casa. J’ai entouré le bocal d’un joli fil pour y fixer 3 photos avec un petit texte derrière. (Happy Home pour le fil, carte Moo pour les photos).
Serviettes My Little Day.

{ 03 } Les pailles « moustaches » et « bouches » : J’ai trouvé un tuto à télécharger sur Etsy. Une perforeuse, de jolies pailles, et hop le tour est joué. Mais si vous n’en avez ni le temps ni le courage, vous pouvez toujours en acheter ici. Oui Etsy est mon ami 🙂

LE BUFFET

Il y avait un buffet pour l’apéro et un autre pour le dessert, le reste était servi à table. Je ne vais donc pas vous énumérer tout le menu mais au moins vous parler de 2/3 recettes pour lequelles j’ai eu des questions sur mon blog.
{ 05 } Les mini cannelés : Très facile à faire via une recette sur Marmiton, et pour les drapeaux de simples cure dents avec du masking tape. (Chez Happy Home encore mais aussi un peu au BHV maintenant).

{ 06 } Les biscuits personnalisés : Il vous faudra l’emporte pièce « Brigitte Keks » que l’on trouve un peu partout sur le net, mais sinon chez Culinarion. J’ai trouvé la recette ici mais j’avoue que j’ai eu un peu plus de difficulté pour les cannelés. En même temps je n’avais jamais fait de biscuits avant…  🙂

{ 07 } Les verrines : Pas de recette miracle, j’ai un peu improvisé en mélangeant des goûts et des couleurs. Gaspacho de carotte, thon petit suisse/pommes, mousse avocat/crevettes, oeufs brouillés/saumon, boulettes de bœuf/poivrons/roquette et sa sauce crème fraîche/basilic  etc…

{ 08 } Les macarons « cœur » : Ils ne sont pas de moi car je n’ai jamais eu le courage d’en réaliser (faudra que j’essaie quand même un jour). Je les ai faits faire par la sympathique Anouk du blog Sunshine of mine et je les ai piqués sur des brochettes et plantés dans des bibliothèque vertes et roses. Merci encore à Anouk c’était très bon.

Photobooth : J’avais aussi installé un coin photo pour occuper les enfants pendant la soirée (10 neveux quand même), avec tout un tas d’accessoires, perruques, lunettes, chapeaux ainsi que des accessoires Photobooth que j’ai fabriqué via ce tuto.

D’autres belles adresses :
My little BazarLovely-partyMonkeychooMarie Chemorin (traiteur Paris)..
Et puis c’est déjà pas mal 🙂

Bon courage, bons préparatifs, et surtout…n’oubliez pas le carton 🙂

DIY : tricot spécial débutante

tricot

J’aime tellement ma couverture au point mousse trouvée chez Emmaüs, que j’ai envie de vous expliquer comment tricoter la vôtre, avec les couleurs de votre choix. Pas d’inquiétude, ça a l’air compliqué… Mais ça ne l’est pas ! Un premier projet facile pour toutes les débutantes en tricot.

Le matériel

matériel tricot

Pour celles (et ceux !) qui n’auraient pas la chance d’avoir une maman/mamie tricoteuse pour leur apprendre, voici les 3 techniques à maîtriser pour ce projet ; vous trouverez les explications en vidéos sur l’excellent blog Knitspirit :

–  Montage des mailles sur l’aiguille
–  Tricoter à l’endroit
–  Rabattre les mailles

Entraînez-vous à réaliser ces 3 étapes, et quand vous vous sentez à l’aise, lancez-vous !

Cette couverture est composée de 49 carrés tricotés au point mousse, et assemblés avec des coutures. La couverture mesure 84 cm sur 84 cm, soit 7 carrés de largeur sur 7 carrés de longueur (un carré mesure 12 x 12 cm).

Comment tricoter un carré :

{ 01 } Monter 24 mailles. Tricoter tous les rangs à l’endroit (NB : quand on tricote tous les rangs à l’endroit, ça donne du point mousse ; quand on tricote les rangs impairs à l’endroit et les rangs pairs à l’envers, ça donne du jersey). Quand votre carré est aussi large que haut (environ 12 cm de côté), rabattre les mailles. Rentrer les fils qui dépassent avec une aiguille de tapissier.

{ 02 } Tricoter ainsi 49 carrés (en tricotant plusieurs carrés avec la même couleur).

{ 03 } Passer les carrés à la vapeur du fer à repasser sous un torchon, pour bien les aplatir (sans les écrabouiller, hein !) et qu’ils fassent tous la même taille. Une autre technique consiste à les humidifier et à les épingler sur une surface plane, et laisser sécher.

{ 04 } Avec le fil et l’aiguille, coudre les carrés les uns aux autres. Si vous vous y connaissez un peu en crochet, vous pouvez ajouter une bordure comme sur la photo.

Voilà, il n’y a plus qu’à exhiber fièrement votre couverture en claironnant « c’est moi qui l’ai faite » !